LEÇON N°1: Nous ne sommes pas de ceux qui meurent en silence.

  • Publié en
  • Affichages : 509

Il parle.
On lui dit : pourquoi parles-tu ?

Derrière l’immense rempart de silence, il y a une place pour toi.

Vas. Assieds-toi et mange.

Tu me pardonneras vendeur d’ombre et de sève.


Il ne s'agit pas de déplaire

Il s'agit de se défendre

Il ne s'agit pas de choisir.

Il s'agit d'opposer au dressage une conscience citoyenne.

Il ne s'agit pas d'intérêts

Il s'agit de sacrifice

Il ne s'agit pas d'écrire l'histoire de son pays

Il s'agit de la faire.

Il ne s’agit pas de fuir

Il s’agit de se mettre en danger

Il ne s'agit pas d'avoir raison

Il s'agit d'être

 Be or not to be 

Il s’agit de notre vie et de la dignité de notre peuple. Nous avons le défaut de l’avoir compris.

Nous savons, nous autres, résister quand manger devient une abomination sans nom. Quand le ‘’se prostituer’’ devient inacceptable (les filles de joie refusent certains clients) tels des vautours, nous ne dormons plus.

Nous avons compris que notre vanité peut ruiner la petite parcelle de fierté qu’il nous reste. Que - quelques fois, manger c’est s’étrangler; mourir comme une hyène : bedonnant, lâche et infâme.

Mangez. Et... Mourrez. Après. Juste après

Ecrivez votre nom; le vrai. Laissez-le à vos enfants. Et... Mourrez. Après. Juste après.

J’insiste: Tout fini par finir. Ceux qui l’ont compris ne se bradent pas, ne trahissent pas, ne deviennent pas un os dans la gorge de leur peuple, la plaie purulente au milieu de la figure qui le condamne à pourrir lentement, longuement, tête baissée.

Oser, parler, résister ou subir dans le silence propre aux peuples courbés, l’avilissement et la traitrise des hyènes.

Nous autres ne sommes pas de ceux qui meurent en silence.

Non! Maître Adrien HOUNGBEDJI n’a pas dit ça .............

  • Publié en
  • Affichages : 412

J'ai entendu au sujet de l’une des personnalités politiques les plus inspirantes de notre pays, différents commentaires désobligeants, du moins, j'espère qu'il les considère lui-même, comme tels. Certains de ces commentaires, plusieurs prétendus analystes politiques les ayant ressassés, font passer le Président de l’Assemblée Nationale pour un leader à convictions variables, intéressé et matérialiste ; un homme dont la hauteur de vue ne dépasse jamais la taille et la couleur des billets qui sont posés sur sa table.

Lire la suite