tutorial to make website

omon mi

Théâtre création Juin août 2005 coproduction avec le festival Afrique Noire (Berne Suisse) tournée européenne 2006 2008

Le narrateur :
La nuit, des ombres difformes traversent les rues, à toute vitesse, le souffle coupé, l’âme en bandoulière. – Noubada bada-

La nuit, l’ignominie se pare de ses attributs de carnaval, pour tromper le non initié. – Noubada bada-

La nuit, la terre s’ouvre aux sabots maudits de l’hyène qui la frappent dans l’abdomen. – Noubada bada-

La nuit, la terre s’ouvre à yêboué-Zogbannon, la vermine aux trente cornes,

La nuit, la terre s’ouvre aux serpents géants, brasseurs de vents féroces,

La nuit, la terre s’ouvre aux incantation d’Ologoun, le devin Nago,

La nuit, la terre s’ouvre aux étoiles qui chutent, aux corps qui se vident, à la ruine.

La nuit, la terre s’ouvre à l’aigle qui descend du soleil, au feu qui féconde la vie.

 

 

  

    ----------------

Mes dernières publications

HOLLANDE LE GRAND

HOLLANDE LE GRAND

Lire l'article
Un os appelé Donald Trump… jusqu’à quand le subir ?

Un os appelé Donald Trump… jusqu’à quand le subir ?

Lire l'article
DISCOURS DE PRÉSENTATION DE LA PÉTITION

DISCOURS DE PRÉSENTATION DE LA PÉTITION "LA PAIX PAR UN AUTRE CHEMIN" AU SIÈGE DE L'ONU

Lire l'article
J’AI VU PATRICE TALON AU THEATRE

J’AI VU PATRICE TALON AU THEATRE

Lire l'article